Fonctionnement de la Monnaie Locale « La Gabare »


Si vous ne l’avez pas encore regardé, voici la vidéo qui reprend les principes de fonctionnement de la Gabare :

Et pour les plus courageux, voici un texte explicatif complet du fonctionnement concret de la future Monnaie locale de Touraine « La Gabare », à la date du 19 avril 2016 :

(Bientôt des schémas explicatifs seront disponibles, pour une large diffusion !)

  • Chez les professionnels du réseau, qui sont conventionnés par l’association porteuse de la Monnaie locale « Les planches à Gabare », après avoir accepté la charte et les conditions d’utilisation de celle-ci,
    les achats peuvent être effectués comme à l’accoutumé, avec ce nouveau titre de paiement : 1 Gabare = 1 Euro.
    Cette monnaie locale fonctionne de la même façon que des « Tickets restaurants ». Son émission repose sur la même législation que ceux-ci, à ceci près que les Monnaies locales complémentaires sont maintenant spécifiquement reconnues et intégrées au Code Monétaire, depuis la Loi sur l’Economie sociale et solidaire de Juillet 2014.
  • Pour se procurer des Gabares, il faut se rendre dans un « Comptoir d’échange » pour échanger des Euros contre des Gabares, avec un bonus de conversion de 2%, que l’adhérent peut garder pour lui (s’il s’agit de Gabare entière : car il n’y a pas de centime de Gabare) ou alors il a la possibilité d’en faire un don direct à une association locale qu’il choisit parmi celles agrées par l’association porteuse de la Monnaie locale.
    Concrètement, échanger 50 Euros permet de recevoir 51 Gabares ;
    100 Euros => 102 Gabares ;
    80 Euros => 81 Gabares et 60 centimes d’Euro en don à une association locale choisie.
    Note : Dans le cas où la personne qui se procure des Gabare n’est pas adhérente, le bonus est automatiquement réparti en dons aux associations agrées.

Du côté des pros :

  • La force de cette Monnaie locale découlera du fait qu’elle circule le plus possible sur le territoire, pour remplir son rôle de relocalisation de l’économie et de soutien de l’emploi local. Une bonne construction du réseau de professionnels est primordiale, pour que celui-ci intègre une large diversité de secteurs d’activité et des fournisseurs locaux dans un maximum de filières, afin que les professionnels puissent utiliser leurs Gabares collectées pour se payer entre eux.
  • Il est également possible pour un professionnel du réseau de se verser une partie de sa rémunération en Gabares, et de proposer à ses employés de recevoir également une partie de leur salaire en Gabares (voir la F.A.Q pour les questions comptables relatives à ces opérations).
  • Dans l’éventualité où un professionnel dispose de trop de Gabares par rapport à ses achats habituels dans le réseau et ses possibilités de verser des Gabares sous forme de rémunération, il a la possibilité de reconvertir des Gabares en Euros.
    Mais comme cela doit être évité le plus possible, car le résultat de l’opération est la sortie de Gabares du circuit économique local, un taux de conversion de « 0,95 pour 1 » est appliqué.
    Concrètement, reconvertir 100 Gabares permet de recevoir 95 Euros.
    Note1 : ce taux de reconversion permet de financer le bonus de 2% à la conversion, et, pour l’association, de parer ses frais de fonctionnement (organisation des évènements liés à la vie démocratique de l’association, ré-impression de billets…).
    Note2 : les particuliers ne peuvent pas reconvertir leurs Gabares en Euros. Comme pour les chèques cadeaux, leur seule destination possible est une utilisation dans le réseau des professionnels conventionnés.
  • Dans des cas spécifiques, comme celui d’un professionnel en bout de filière sur le territoire ou recevant une proportion importante de son chiffre d’affaire en Gabares, des conditions spécifiques de reconversion seront étudiées au cas pas cas.
    Il est également possible pour un professionnel de mettre en place des conditions spécifiques d’acceptation des Gabares, sur justification et après accord de l’association porteuse de la Monnaie locale : par exemple, uniquement sur la vente de certains produits ou dans une proportion ne pouvant dépasser 50% du règlement des factures.
  • Impact supplémentaire de l’échange d’Euros en Gabares :
    Les Euros récoltés sont déposés sur un fond de garantie à « la Nef« , notre établissement bancaire partenaire (et éthique : uniquement des activités dans l’économie réelle et aucune spéculation). Il s’agit d’une obligation légale, qui peut avoir un impact positif sur le territoire. En effet, ce dépôt permet à la banque d’accorder en toute transparence des prêts de développement économique local à des projets porteurs de sens pour le territoire.

La Fonte :

  • Une monnaie locale ne fonctionne que si elle circule réellement sur le territoire : la vraie richesse est dans l’échange ré-humanisé, et n’est pas interne à un morceau de papier que l’on pourrait thésauriser.
    Pour mettre cela en pratique, un système de fonte aux vertus pédagogiques est généralement mis en place, sous la forme d’une date de fin de validité des billets, que l’on peut prolonger par l’achat d’un timbre ayant comme prix un faible pourcentage de la valeur du billet. Les délais de fonte varies de 3 mois à 1 an en fonction des Monnaies locales.
  • En Touraine, nous avons décidé d’INNOVER sur ce point :
    nous souhaitons conserver ce principe pédagogique tout en évitant qu’il devienne un frein à l’utilisation de la Monnaie locale ou provoque un sentiment de perte de valeur.
    Il y aura donc bien une date de fin de validité sur les billets de la Gabare, avec une durée de validité de 6 mois, MAIS :
    – les professionnels du réseau ne seront pas affectés par la fonte. Ils auront accès sans conditions aux timbres de prolongation de la date de validité pour les Gabares présentes dans leur caisse. Ils contribuent déjà au système via le taux de reconversion vers l’Euro et il n’est pas question de leur rajouter le poids de la fonte ;
    – pour ne pas léser ceux qui effectueraient une conversion d’Euros en Gabares quelques semaines avant la date de fonte, les billets ayant la date de validité suivante (6 mois plus tard) seront déjà disponibles à ce moment là ;
    – Une Fête de la Fonte sera organisée pendant cette période de quelques semaines, comme une occasion festive de se retrouver et d’utiliser les dernières Gabares proches de la fin de validité présentes dans les poches et les porte-monnaies. Les Gabares obtenues alors par rendu de monnaie ou conversion seront déjà valables pour la période suivante ;
    – Ainsi, seules les Gabares oubliées, qui ne participent pas à la vitalité de l’économie locale, seront affectées par une fonte payante. Quoi de plus naturel, vu qu’elles ne jouent pas le jeu ! 😉
    La fonte sera d’un montant de 2% de la valeur du billet, ce qui équivaut à un remboursement du bonus de conversion. Voilà tout.

Voilà le fonctionnement de la Gabare, en 1024 mots !
(Vivement les dessins…)