Retour sur la rencontre du 05.12.14


Présents : Marie-Christine, Léa, Stéphane, Mickaël, Sarah, Tristan, Vincent, Odette et Pascale.

Ordre du jour :
– 1) prochaines dates
– 2) bilan du WE rencontres nationales
– 3) définition des groupes de travail + répartition
– 4) travail en groupes de travail
– 5) décisions plénière

1) Prochaines dates

mercredi 7 janvier, jeudi 5 février, vendredi 6 mars.
Le groupe se réunira 1 fois par mois et travaillera une partie de la réunion en groupes de travail et une autre partie en grand groupe pour prendre les décisions.
Il est décidé que le jour de réunion change chaque mois pour permettre à tous de venir au moins de temps en temps.


2) Bilan du WE rencontres nationales

Des gens venus de tous les territoires. Plutôt du Sud de la France. Des gens très engagés. Réseau informel (pas d’asso constitué) mais très structuré.
Cadre sympathique.
Environ 80 personnes
Animation dynamique, avec groupes de travail, échanges d’idées.
Hébergement au pied des montagne, dans un centre de vacances, très convivial, en dortoir… Et en plus gratuit !
Soirée concert le samedi soir.
La rencontre a lieu 2 fois par an. Prochaines rencontres dans le Pays Basque (Monnaie Locale l’Eusko), et ensuite ce sera du côté de Nantes.
Beaucoup d’idées sont ressorties et pourront alimenter nos groupes de travail. En particulier du point de vue juridique (infos dispos sur le site Internet des rencontres nationales).
Stéphane fait partie d’un groupe de travail « Animation – Partage de pratiques ».
http://monnaie-locale-complementaire.net/

Conseils :
– commencer par faire la charte (argumentaire) pour contacter des utilisateurs / prestataires
– étudier le « marché » de la monnaie locale, l’écosystème monétaire

Retour négatif de la monnaie de Roman sur Isère : le risque de la MLC => rester entre soi (côté négatif communautaire), autarcie.
Une MLC fonctionne bien quand il y a une culture forte (Bretagne, Pays Basque).
Il y a des systèmes qui permettent de « fidéliser » les utilisateurs (mais nécessite système informatique) => voir à Valence.
Au niveau réglementaire/juridique, une MLC papier (ni fongide, ni liquide), pas besoin de demander un agrément bancaire ou une exemption d’agrément  (pas soumis à l’autorité de régulation) ; sinon l’asso gérante est considérée comme ayant une activité bancaire => demande d’exemption d’agrément ou d’agrément (si statut établissement bancaire).
=> Stéphane complète le doc envoyé par Sarah
voir Arrêt de la cours de cassation « Tir groupé ».
http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000007046278&fastReqId=332639635&fastPos=1

3) Définition des groupes de travail (GT)

GT, par ordre de priorité :
– constitution d’une charte
– communication : organiser la communication vers des utilisateurs / prestataires. Créer un événement ?
– le fonctionnement concret de notre Monnaie (type de billets, fondante ? taux de reconversion ?)
– structuration du groupe (asso ou pas)
– étude de l’écosystème monétaire local.
– financement : subventions, crowdfunding, partenariat collectivité…
– juridique
– quel territoire

Pour le nom :
Pas de GT
création d’un sondage ouvert via internet : googleform
création d’un pad en interne : https://lite5.framapad.org/p/lILKk0Rlfk

4) Travail en GT

GT communication :
Stratégie de com vers des utilisateurs potentiels, des forces vives => voir le contenu du document/discours
Phase 1 : Sensibilisation
Communiquer grâce aux flyers ou sur nos réseaux… Lister des lieux (se partager la répartition ; faire un pad des endroits où on laisse des flyers pour éviter les doublons), déposer des flyers + envoyer par mails dans les réseaux + communiquer facebook… => informer à chaque fois des prochaines dates du groupe.
Phase 2 : « recrutement »
Lorsque le projet de MLC est défini (Charte, Fonctionnement concret de notre MLC, Calendrier de lancement) : recruter les futurs prestataires.
En parallèle : le site Internet : rendre plus visibles les CR des réunions (un onglet dédié ?), le lien vers l’appel à créativité pour le nom.
Idée de sensibiliser les enfants dans les lycées en faisant des jeux autour de la MLC (ex : Toulouse)

GT Charte :
S’inspirer d’autres chartes pour commencer.
Des termes qui résonnent bien avec la charte :
économie solidaire et locale
éthique (à définir)
dynamiser notre territoire
notion « fabriqué en Touraine » (voir le lien avec le territoire)
favoriser le respect de l’environnement
favoriser le social
critère de sélections à définir / recoupement avec prestataires
principe de soutien de projets locaux (par ex : micro-crédit)
fédérer un réseau local diversifié (toucher différents types de personnes)
création de lien entre la population locale
prestataires potentiels : producteurs raisonnés ou en bio
développement de points de vente relais (des marchés spécifiques dédiés aux échanges en monnaie locale)

5) Propositions (toutes validées au consentement) :

on crée un pad où renseigner les lieux où on dépose des flyers (pour éviter les doublons)
on s’autorise à parler du groupe citoyen aux collectivités et à distribuer des tracts au sein des collectivités, en précisant que nous somme en phase d’émergence et que c’est un projet citoyen.
Notre projet est un projet Citoyen : le pilotage doit rester citoyen (réaction par rapport au contact des collectivités).
la prochaine fois, le GT communication :
– lit différentes chartes comme supports (Eusko, So Nantes, MUSE, SOL Violette) et identifie les points à proposer en grand groupe.
– s’engage à préciser les termes évoqués ci-dessus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *